Éparchie Orthodoxe de Paris France Ukraine

Éparchie Orthodoxe de Paris France Ukraine

Réponse du Métropolite Michel LAROCHE à un jeune Orthodoxe

Réponse du Métropolite Michel LAROCHE à un jeune Orthodoxe qui a rompu la communion avec le Patriarcat de Constantinople pour ses positions actuelles dans l’Eglise et dans l’œcuménisme.

 

« Cher X je ne discuterai pas de cela par écrit, je te proposes de venir m’en parler dans ma chapelle épiscopale.

Mais encore une fois, rompre la communion avec Nestorios pour saint Cyrillios d’Alexandrie ne lui a jamais fait franchir la ligne que tu franchis : rompre la communion avec le patriarcat de Constantinople et les évêques et Patriarches hésitants qui étaient comme Jean d’Antioche un moment dans Le camps de l’empereur et du patriarche Nestorios.

Si selon toi les exemples des Saint Pères ne nous éclairent pas sur leurs interprétations des canons alors cela risque de devenir de l’orgueil. Ce sont les Pères qui nous transmettent la Tradition la Tradition , toute la Tradition , rien que la Tradition let même les hétérodoxes citent l’Écriture Sainte et nos Saints Canons mais en sourds et aveugles !

Tu oses m’écrire que les exemples des Saints Pères ne seraient pas notre Sainte jurisprudence car « ils sont des transgressions à la loi de l’Église. »

Tu te places comme le juge des Saint Pères au-dessus d’eux ! Tu es jeunes et ardent et j’aime en toi cette passion de l’Orthodoxie. De telles tendances fanatiques ont toujours existé dans l’Église. Mais le septième Concile Œcuménique sur lequel j’ai écrit nous donne l’exemple qui contredit toutes tes affirmations : où tu nies que c’est le septième Concile Œcuménique en déclarant comme de très nombreux moines du Studion ton désaccord avec le Concile où tu admets que sauf Saint Tarasios et l’empereur Irène l’ensemble des évêques qui le composaient était tous des iconoclastes qui avaient changé de camps par opportunisme. La sincérité de leur conversion est venue dans le Concile car ils ont tous pleurer en criant : « Nous avons tous pêché. »

Un peu d’humilité et beaucoup d’études te sont nécessaires : j’ai moi-même écrit et publié dès erreurs sur le plan historique parce qu'il me manquait après trente ans de lectures intensives des jurisprudences historiques que j’ai appris les dix et vingt années suivantes. J’ai soixante-quinze ans et plus de cinquante de lectures. Notamment concernant le Patriarcat de Constantinople et celui de Moscou où ma position a changé non par opportunisme, mais parce que j’avais sous les yeux des documents publiés uniquement en russe dans une édition introuvable faite au Chili en 1958, qui prouvaient le bon droit du Patriarcat de Constantinople.

Alors encore une fois prudence, prudence, prudence. Je vais publier ma réponse à ta lettre en respectant ton anonymat car elle concerne beaucoup d’orthodoxes.

 

Avec amour en Christ +Métropolite Michel LAROCHE.



09/11/2018

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 59 autres membres