Éparchie Orthodoxe de Paris France Ukraine

Éparchie Orthodoxe de Paris France Ukraine

UNE PREMIERE AUTOCÉPHALIE UKRAINIENNE

 

 

 

L’histoire géopolitique et ecclésiologique de l’autocéphalie de l’Église 

Orthodoxe de Pologne. (1918-1944)

 

Ouvrage écrit en l’honneur de l’anniversaire des vingt années de patriarcat sur le vénérable Siège de Kiev et de toute la Russ’Ukraine de Sa Sainteté notre Patriarche Filaret de Kiev et de toute la Russ’Ukraine.

 

Introduction.

                                                            

Le 13 novembre 1924, un Tomos d’autocéphalie était promulgué par Sa Sainteté le Patriarche Œcuménique de Constantinople Grégoire VII en faveur de la Métropole Orthodoxe de Pologne.

Cet acte recouvrait en réalité une longue histoire géopolitique et religieuse qui reliait à l’Ukraine, une Pologne ressuscitée dans une partie seulement de ses anciennes frontières qui comprenaient notamment de vastes territoire situés dans l’ancienne Ukraine et surtout un population Orthodoxe en majorité ukrainienne d’environ cinq millions de croyants.

Le Tomos d'autocéphalie avait été émis par le Patriarche Œcuménique, Grégorios (Grégoire) VII en faveur de l'Église Orthodoxe de Pologne qui était dirigée par le Métropolite Denys (Valedynsky)[1]. En raison des circonstances politiques et des partitions territoriales après la Guerre mondiale de 1914-1918, une partie importante  de l'ancienne Métropole de Kiev était située en Pologne. Dans ce Tomos, le transfert précédent de l'Église de Kiev dans la juridiction de Moscou (1685) a été déclaré anti-canonique  par le Patriarcat de Constantinople et l'indépendance de la Métropole de Kiev était entièrement restaurée en autocéphalie sur le territoire national du nouvel État Polonais.

C’est  une partie cette histoire que nous allons nous efforcer de restituer dans cet ouvrage, avec, nous le disions au commencement de cette introduction, tout l’environnement historique et géopolitique qui fut le terrain sur lequel fut édifiée cette autocéphalie. Il est impossible en ecclésiologie d’examiner les faits  concernant la vie d’une Église  Orthodoxe nationale en nous en tenant uniquement aux règles canoniques et aux événements strictement ecclésiastiques, sans prendre en compte son environnement historique global qui s’ajoute à l’histoire particulière de la nation dans laquelle cette Eglise locale a vu naître son existence.

 

Le processus qui aboutissait à ce Tomos que nous allons publier dans son entier[2] manifestait des enjeux complexes, tant géopolitiques qu’ecclésiologiques, avec un conflit entre d’un côté l’Église Orthodoxe de Pologne et l’État Polonais, et de l’autre, le Patriarcat de Moscou soutenu par l’État Bolchévique Russe. La situation qui a prévalue à cette époque n’est pas sans rappeler celle qui aujourd’hui concernent aussi bien  l’autocéphalie de l’Église Orthodoxe Ukrainienne-Patriarcat de Kiev que l’État Ukrainien, l’une, le Patriarcat de Kiev, faisant face au même Patriarcat de Moscou et l’autre, l’État Ukrainien, menacé de guerre de la part du même État Russe.

 

C’est cette histoire complexe que nous allons nous efforcer de raconter.

 

+Métropolite Michel Laroche, membre de l’épiscopat de l’Église Orthodoxe d’Ukraine-Patriarcat de Kiev.

 COUVERTURE.jpgCliquez sur la couverture de l'ouvrage

pour  télécharger la version française en format PDF
https://static.blog4ever.com/2014/06/774868/artfichier_774868_3859673_201406212947283.jpg

 

 



02/12/2015

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 47 autres membres