Éparchie Orthodoxe de Paris France Ukraine

Éparchie Orthodoxe de Paris France Ukraine

TEXTES SPIRITUELS

EPITAPHION DORMITION DE LA SAINTE MERE DE DIEU.jpg

 Grand Hymne de l’Ephitaphion (l’Ensevelissement) de la Dormition de la Théotokos se chante pendant la procession de l’Epitaphion 

La Mère de Dieu dans Sa Dormition rassemble l’Eglise naissante, comme la perle de grand prix est présentée dans un nouvel et magnifique écrin. 
La Reine endormie offre au Roi de Gloire comme des joyaux précieux de Sa couronne les Apôtres rassemblés des confins de la terre par la mystérieuse nuée. Une pierre précieuse manquait : C’était Thomas, pour qu’il atteste le troisième jour que les entrailles de la terre ne pouvaient retenir le corps dont les entrailles avait reçu le Verbe qui donne la vie immortelle. 
Les nouveaux évêques Hiériothé d’Athènes et Denys l’Aréopagite avec les Apôtres chantèrent des hymnes funèbres à la gloire de celle qui passe de la vie à la vie. Les chœurs angéliques soudain firent entendre du ciel un chant suave. L’âme précieuse de la Mère de Dieu est accueillie comme Son trésor unique par Son Fils Notre Seigneur Dieu et Sauveur Jésus Christ, au son des acclamations angéliques. 
Toute la création visible et invisible escorte vers les Cieux la Reine des Cieux.
La Mère de Celui qui donne la vie sans limite est pour le Monde un nouveau Paradis dans lequel fleurit le nouvel Arbre de Vie.
Par les prières de la Très Sainte Mère de Dieu, Seigneur sauve Ton Eglise et avec les Apôtres et toute l’Eglise rassemblés écrions-nous : « Sainte Mère de Dieu sauves-nous ».

 

                                  http://static.blog4ever.com/2014/06/774868/artfichier_774868_3834820_201406125209588.jpg

 

  Aphorisme de ce Dimanche :

Aucune prière pour les autres demandée à l'Eglise, aucun jeûne, aucune confession aussi sincère soit-elle, ne sont agréés par le Seigneur sans qu'en même temps ou au préalable nous n'ayons pardonné absolument tout, à tous ceux qui nous ont blessé. 
Le pardon illimité est le commencement de la prière puisque dans la prière du Notre Père nous demandons que le Seigneur "remette nos dettes comme nous les remettons à nos débiteurs" ( et non pas cette traduction lamentable des « offenses » qui fait appelle au quand à sois de l'homme). La limite illimité du pardon est posée par le Christ dans la prières essentielle : « Remets nous de nos dettes comme nous remettons à nos débiteurs » ce qui signifie que si nous pratiquons le pardon illimité nos péchés seront pardonnés par le Christ qui a racheté sans aucune limite la dette de nos fautes sur Sa Croix.

Le pardon illimité est un mur infranchissable par le Démon, car si tous nous sommes dés pécheurs et qu’aucun ne sera trouvé sans péché devant le redoutable tribunal du Christ l’adversaire qui est l’accusateur, reste muet devant celui qui pratique le pardon illimité et l’amour des ennemis.

+Métropolite Michel de paris - Patriarcat de Kiev »



23/06/2014

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 42 autres membres