Éparchie Orthodoxe de Paris France Ukraine

Éparchie Orthodoxe de Paris France Ukraine

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++

Contre les attentats affirmons

les racines chrétiennes de la France

 Par le Métropolite Michel Laroche.

racines chretiennes france.jpg

 

Le France est blessée, la France est meurtrie, les français plus que jamais doivent rester  solidaires.  « Lorsqu’un membre souffre tous les membres souffrent » (I Co XII, 26)

 

Avant toute chose je désire préciser que sous le vocable « Français » je compte tous nos concitoyens musulmans que Daech voudrait nous faire détester afin de nous diviser. Parmi les victimes du mois de novembre 2015 il y avait des musulmans. Il y en a sans doute à nouveau cette fois-ci. Dans les témoignages des survivants de Nice ayant frôlé la mort j’ai admiré Akim qui sur une chaine de TV témoignait de sa compassion pour les victimes et de l’horreur de cet attentat. Attention aux amalgames dangereux : musulman n’est pas synonyme de terroriste.

 

Souvenons-nous que dans notre propre histoire il a existé des interprétations fanatiques du christianisme qui aujourd’hui sont rejetées par l’ensemble des composantes du christianisme.

 

Le fanatisme Latin qui a décidé des croisades dans lesquelles sont assassinés et violés par les Croisés d’autres chrétiens, en 1204 lors de la prise de Constantinople ville chrétienne Orthodoxe. Ces Orthodoxes, ces chrétiens d’Orient, haïs à l’époque par les chrétiens latins, comme Daech aujourd’hui recouvre d’une haine semblable les musulmans français. Souvenons-nous du massacre de la saint Barthélémy des protestants de Paris par les catholiques ; souvenons-nous de l’inquisition espagnole. Nous avons eu nous aussi des interprétations fanatiques de nos textes les plus sacrés et nous nous sommes trompés. (Bien que de telles interprétations n’ont  en réalité jamais existé dans l’Eglise d’Orient, elle-même victime comme nous l’avons écrit plus haut des croisades.)

 

Mais cela me permet d’ajouter que Daech ne vise pas que  la France ; Daech veut détruire notre civilisation dont les racines sont incontestablement chrétiennes, et si certains d’entre nous l’oublient ou l’ont oublié, Daech  frappe parce-que nous sommes à ses yeux des « roumis »,  c’est-à-dire de dans ce mot arabe qui est un dérivé du mot « romains » synonyme dans l’Empire Byzantin de chrétiens de l’Empire romain.

 

La véritable question se pose surtout en France dont la république laïque au grès des idéologies des partis qui la gouverne verse parfois dans l’antichristianisme primaire. Sans vouloir faire de politique, reconnaissons que dans certains partis politiques qui ne sont pas à droite,  il existe un farouche courant antichrétiens. Ici encore je ne veux pas faire l’apologie d’un candidat en particulier, mais j’observe que l’un des seuls à revendiquer aujourd’hui les racines chrétiennes de  la France est à droite et pas à gauche. L’identité d’une nation est faite de son histoire, par son histoire. Et notre histoire avec la conquête de la démocratie, des parlements s’est réalisée avec l’Eglise et des monarques chrétiens qui réunissaient autour d’eux seigneurs et évêques pour promulguer des lois. Cette  synergie entre l’Etat et l’Eglise, avec le rôle social des institutions religieuses qui avaient le quasi monopole des œuvres caritatives, s’est exercée sur une période de mille neuf cents ans ; alors que la séparation de l’Eglise et de l’Etat est récente : 1905. Nier ce fait par idéologie est bête.

 

Daech mise sur le fait que notre pays va de plus en plus progressivement nier ses racines chrétiennes. Soyons lucide : Notre démission du christianisme donne de la force aux islamistes fanatiques. Sur le plan de la foi, nous leur laissons le champ libre en ne proposant à notre jeunesse, éprise d’idéaux plus nobles, qu’une civilisation matérialiste. Nous, les Orthodoxes, avons été capable conserver notre identité différente de celle d’une civilisation musulmane, sur une très longue période sous le joug Ottoman, par notre participations aux offices dans l’esprit d’éternité de notre liturgie, dans ce temps transfiguré de la prière, par notre attachement à la Foi Chrétienne.  Car pour nous « nation et Eglise » sont consubstantielles. Et cela est vrai, non seulement dans des nations qui ont connu l’occupation turque, comme la Grèce, Serbie, la Bulgarie, la Roumanie, mais également pour l’Ukraine et la Russie .

 

Lorsque le Président Petro Porochenko de la république d’Ukraine commence durant la période pascal un discours, il n’hésite pas à dire   en Ukrainien : «  Christ est Ressuscité ! » et la foule de dizaine de milliers de personnes qui sont en face de lui, répondent d’une seul voix : «  En vérité Il est Ressuscité. »  Il en est naturellement de même pour le président Wladimir Poutine, comme pour les chefs d’états des nations Orthodoxes. Impensable en France ! C’est là exactement que se situe notre vertigineuse faiblesse vis-vis du fanatisme islamique.  Nous avons renoncé à nos racines chrétiennes. Et ne posons pas comme excuse de dire que d’affirmer nos racines chrétiennes pourrait blesser nos concitoyens musulmans. Les musulmans français connaissent l’histoire de France, avec sainte Blandine, sainte Clotilde, saint Rémi apôtre des Francs, saint Louis roi de France, sainte Jeanne d’Arc pour ne citer que ces figures les plus célèbres. Un protestant qui est pourtant chrétien, ne considère pas comme saint ces personnage de notre histoire et il ne leur accorde aucun culte.  Mais il les reconnait comme  faisant parti des racines de notre histoire. C’est exactement la même chose pour un français musulman. Les musulmans français que je connais respectent la foi différente de la leur des autres français. Ils n’ont pas peur d’affirmer la leur et ne comprennent pas que nous ayons peur d’affirmer la notre. Ils ne rougissent pas de leur Prophète alors que beaucoup d’entre nous rougissent du Christ. « Car quiconque aura honte (rougit) de moi et de mes paroles, le Fils de l'homme aura honte de lui, quand il viendra dans sa gloire, et dans celle du Père et des saints anges. » (Lc IX, 26)

 

Cessons d’avoir peur ou honte d’être chrétien, car à chaque fois que nous le faisons, nous laissons un espace dans notre pays à  Daech.

 

 

Prions pour nos citoyens et amis étrangers en visite dans notre pays qui sont blessés ou mort à Nice.

 

Le 15 Juillet 2016

+Métropolite Michel Laroche

 



18/07/2016
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 44 autres membres