Éparchie Orthodoxe de Paris France Ukraine

Éparchie Orthodoxe de Paris France Ukraine

___+++___+++___+++___+++___+++____

 ACTUALITÉS

 

Le Président Wladimir Poutine a fait une présentation de grande envergure d'Anne de Kiev fille du Prince Yaroslav le sage, en parlant dès le premier instant de son discours à Versailles comme d'une Princesse Russe et en offrant au Président de la République Française un fac-similé de l'Évangéliaire en langue slave de Reims, dans le but de transformer la Reine de France en princesse russe et de faire oublier Anne de Kiev comme une princesse ukrainienne. Mais je l'espère la prochaine canonisation de Sainte Anne de Kiev Reine de France par le Patriarcat de Kiev, comme Sainte patronne de l'Éparchie de Paris et de toute la France de l'Église Orthodoxe d'Ukraine-Patriarcat de Kiev dissipera cette supercherie. Sainte Anne de Kiev prie pour tes deux nations la France et l'Ukraine.
Amin.
Métropolite Michel de Paris et de toute la France.
 
evangeliaire_reims_2-3090609.jpg
 
Президент Владимир Путиин представил старшую дочь Ярослава Мудрого Анну Ярославну, во время своего выступления в Версале, как русскую княгиню. Он подарил Президенту Французской Республики факсимиле Евангелия из Реймса на славянском с тем, чтобы представить Королеву Франции как русскую княгиню, игнорируя то, что Анна украинская княгиня. Но я надеюсь на последующую канонизацию святой Анны Ярославны, Королевы Франции в Киевской Патриархии, в качестве покровительницы Епархии Парижа и всей Франции, чтобы в Православной Церкви Украины - Киевском Патриархате был рассеян этот обман. Святая Анна Киевская будет молиться за два народа: Франции и Украины. Аминь. Митрополит Михаил Парижский и всей Франции.

 

SOURCE: 

 

 82410_macron-poutine-marchant-derriere-voiture-et-barriere-or-versailles.jpg

 

SAINTE ANNE DE KIEV REINE DE FRANCE


Résultat de recherche d'images pour "lys royal"

 

https://static.blog4ever.com/2014/06/774868/artfichier_774868_7050658_201703201209976.jpg

https://static.blog4ever.com/2014/06/774868/artfichier_774868_3859673_201406212947283.jpg

 Pour télécharger  "La Vie de sainteté d’Anne de Kiev en français" 

Par le Métropolite Michel Laroche

 

Ci -dessus explication concernant  le projet de l’Icône de sainte Anne de Kiev reine de France.

 

Les lys qu’elle tient dans sa main droite symbolisent tous les prochains rois de France dont elle est l’ancêtre. Dans sa main gauche sous son voile royal elle tient l’église abbatiale de Senlis qu’elle a érigée et dessous, son testament spirituel dans lequel elle annonce son intention de devenir religieuse. Sous son manteau royal elle porte  l’humble  robe monastique et le chapelet des moniales orthodoxes. Elle laisse paraître ses nattes blondes pour indiquer qu’elle est une princesse de Kiev et son attachement à l’Ukraine. Son manteau royal couvert de lys indique qu’elle est sacrée reine de France et protège tous les habitants  de son pays. Sa couronne au-dessus d’un voile monastique indique qu’elle est toujours reine.

 Résultat de recherche d'images pour "lys royal"

 

Chers Amis Ukrainiens et Français de nos pages Facebook et du blog de l’Éparchie Orthodoxe de Paris et de toute la France,

 

 La Divine Providence dans ses desseins insondables a permis à partir de la troisième génération des capétiens de donner comme ancêtre de tous les prochains rois de France à partir de Philippe Ier, la bienheureuse Anne de Kiev reine de France, fille de saint Yaroslav le sage et de son épouse, la première sainte Anne de Kiev.

 

Il nous est donné le grand honneur la grande joie spirituelle mais aussi l’immense responsabilité dans ma qualité de Métropolite de Paris et de toute la France de l’Eglise Orthodoxe d’Ukraine-Patriarcat de Kiev, de promouvoir le culte de celle qui est considérée en France par l’ensemble des ukrainien vivant dans notre beau pays, comme Sainte Anne de Kiev, reine de France. Chaque année à la date de son sacre et de son mariage le 19 mai 1051 (qui était le dimanche de la Pentecôte) avec le Roi de France Henri Ier, fils du roi,  Robert le Pieu, et petit-fils du fondateur de la dynastie Hugues Capet, les ukrainiens de la région parisienne et de toute la France se déplacent par milliers pour célébrer à Senlis la mémoire de leur princesse de Kiev  qui est aussi la reine de la France, Anne de Kiev. De très grandes personnalités sont présentes, avec Son Excellence l’Ambassadeur d’Ukraine en France, le Maire de Senlis, le préfet, le député etc…Une statue de la reine a même été érigée et elle a été inaugurée en présence de Son Excellence le Président Viktor Youchtchenko et du Directeur Général de l’UNESCO Monsieur Matsuura, du Maire de Senlis et du Préfet, le 22 juin 2005.

 

Nous venons donc de proposer au Saint Synode permanant, de  placer parmi les saint locaux  de notre éparchie, en l’ajoutant aux pieuses reines de France déjà canonisées, Saine Clotilde,  Sainte Radegonde, Sainte Batilde, la canonisation de la bienheureuse Anne de Kiev reine de France.

 

En priant celle que nous considérons comme Sainte Anne de Kiev reine de France de protéger nos deux peuples Français et Ukrainien de leurs accorder la paix et la prospérité.

 

Le 26 mars 2017 (13 mars Calendrier Julien) Quatrième Dimanche de Carême, de Saint Jean Climaque ;  Sainte Christine Martyr de Perse.

 

+Métropolite Michel Laroche

 

Métropolite de Paris et de toute la France de l’Eglise Orthodoxe d’Ukraine-Patriarcat de Kiev

 

Ecrivain, théologien, historien, ecclésiologue et géopoliticien, auteur de 15 ouvrages. 

 

             https://static.blog4ever.com/2014/06/774868/artfichier_774868_7050411_201703204637273.jpg      https://static.blog4ever.com/2014/06/774868/artfichier_774868_7050407_201703204438698.jpg

 

 Résultat de recherche d'images pour "lys royal"

 

anne2kiv.jpg

 

Vie de sainte Anne de Kiev, reine de France.

 

 

 

Sainte Anne de Kiev est née à une date inconnue autour de 1033. Anne avait lu auprès de ses saints pédagogues, le métropolite Théopempte et saint Ilarion, toutes ces vie de saintes souveraines qui étaient ses modèles et elle se nourrissait des écrits des Pères de l’Eglise. Elle avait sans doute près de vingt-cinq ans lorsqu’elle se maria en obéissant à la volonté de ses parents saint Yaroslav le Sage et sainte Anne de Kiev, au roi de France Henri Ier et qu’elle était sacrée reine de France à Reims, le jour de la Pentecôte 1051. Dès lors elle sera soumise à son époux, lui donnant quatre enfants dont je jeune roi Philippe Ier, et se fera connaître pour l’immensité de ses largesses envers les pauvres, les monastères et les églises. La reine Anne de Kiev consacrait plusieurs heures par jours à la prière, elle n’avait aucune vie mondaine, préférant la fréquentations des églises et plus particulièrement l’église monastique de Senlis qu’elle construisit avec ses biens propres dans le but de s’y retirer, comme elle l’écrit elle-même dans son testament spirituel. Après la mort de son époux le roi Henri Ier en 1060, la stabilité du Royaume de France et sa propre famille en la personne du jeune roi Philippe Ier, son fils, étaient en effet menacés par l’ombre d’un puissant du Royaume : le comte Raoul de Crépy. Afin d’éviter des troubles qui auraient plongés la terre de France dans le sang et la destruction, et livrés sans aucun doute son propre fils et ses propres enfants à une mort certaine, sans écouter ni les goûts, ni les répugnances de sa nature, telle une Judith coupant la tête à l’Holopherne spirituel, Anne de France sacrifia sans hésiter sa propre liberté et fit don une seconde fois de sa personne. Afin de décapiter les dangereuses et égoïstes ambitions du comte de Crépy dont le territoire encerclait le domaine royal, elle s’offrit en mariage au tyran en échange de la paix du Royaume de France. Elle se proposa ce mariage à deux conditions. La première : que le puissant comte Raoul s’engage à devenir le protecteur du jeune roi et renonce à sa conquête du territoire royal qu’il convoitait. La seconde condition qui constitue une preuve supplémentaire de sa sainteté, tenait compte que la reine avait préalablement décidé, comme cela figure dans son testament spirituel, de devenir religieuse, attachée au monastère de Senlis qu’elle dotait généreusement dans ce but. Anne de Kiev ne pouvait donc pas renoncer à son vœux de chasteté prononcé devant le Seigneur. Afin de sauver de la guerre et de ses ravages la France et son fils le jeune toi Philippe, et de respecter sa promesse fait à Dieu, Anne de Kiev trouva une voie sainte qui avait eu des précédents dans la vie des saintes souveraines qu’elle admirait et également dans l’histoire récente de saints souverains. Ce mariage fut donc contracté à la condition expresse que Sainte Anne ne partageât jamais sa couche avec son nouvel époux. Ce mariage chaste avait été également décidés par la souveraine afin d’écarter tout risque d’enfanter un nouvel héritier, prétendant à la couronne de France, qui aurait menacé la vie de son fils le roi enfant Philippe, comme tant d’exemple avaient déjà précédemment existé, tant dans le royaume de France que dans l’empire de la Russ’Ukraine. La bienheureuse Anne de Kiev, en prenant cette décision, mettait en pratique les exemples qu’elle connaissait de l’impératrice sainte Pulchrérie (399-453) épouse de l’Empereur Marcien, qui demeura chaste dans le mariage. Mais un modèle plus proche dans le temps s’imposa pour Anne de Kiev, car il lui était contemporain et tous les membres de la cour royale de France le connaissaient : c’était l’histoire de saint Edouard d’Angleterre, connu sous le nom « d’Edouard le Confesseur »1, canonisé saint patron de l’Angleterre qui vécut dans la chasteté avec son épouse. Après la mort du dangereux comte Raoul de Crépy, la reine pu enfin réaliser son vœu et se retira dans le silence et la prière qu’elle chérissait depuis son enfance, en participant chaque jour aux offices de l’église monastique de Senlis. La pieuse reine s’endormit dans le Seigneur à une date inconnue dans le silence de la prière dont elle avait entouré sa vie.

 

 

 phil1.jpg

Henri I°, roi de France de 1031 à 1060
Statue du XIX°s s'inspirant du gisant de son tombeau à Saint-Denis


Résultat de recherche d'images pour "lys royal"

 

 

Tropaires de sainte Anne de Kiev :

 

 

 

Premier Tropaire :

 

 

 

La parure de ton humilité et la richesse des tes dons sont les ornements de ta royauté. Tu as protégé la France et conservé son intégrité comme celle de ton âme et de ton corps, O bienheureuse Anne de Kiev, reine de France prie pour le salut de nos âmes.

 

 

 

Second Tropaire :

 

 

 

Luminaire de l’Orient qui brilla dans notre Occident, tu y déposes sur le saint autel l’Evangile de tes Pères dans la Foi Orthodoxe. Modèle des vertus et dispensatrice des biens, Ô bienheureuse Anne de Kiev reine de France prie pour la paix de tes peuples de France et de la Russ’.

 

 

 

Kondakion :

 

 

 

Ornement des reines, joyaux de l’humilité par la richesse de tes dons tu as embelli l’Eglise. Tu t’es emmuré dans le silence, ne laissant à tes lèvres que le son de tes prières. Ô bienheureuse Anne de Kiev, reine de France, intercède pour le salut de ceux qui t’implorent.

 

 

 

Second Kondakion :

 

 

Par ton obéissance et ton silence tu as rejoins au Ciel le chœur des moines dont tu chérissais la vie. Tu as posé ta couronne sur le voile de ton humilité, et de Senlis tu as fais ta cellule. Ô admirable Anne de Kiev reine de France prie pour le salut de nos âme.

 

 

Hymne en l’honneur de Sainte Anne de Kiev reine de France.

 

 

 

Venez croyants orthodoxes des terres russ’ et franques, vénérer Sainte Anne de  de Kiev reine de France, qui  est venue de Kiev  arroser de ses dons généreux,  la douce terre de France en la rendant fertile par ses prières.

 

 

 

Venez croyants orthodoxes des terres russ’ et franques, vénérer la sainte Reine Anne de Kiev, qui tient sa lampe allumée pour accueillir l’Epoux de son âme,  le Christ, et lui rendre un culte dans sa cité de prédilection Senlis.

 

 

 

Venez croyants orthodoxes des terres russ’ et franques, vénérer Sainte Anne de Kiev reine de France,  qui par son obéissance fit jaillir de son sein la dynastie royale au  Lys d’Or, en l’inscrivant  sur le bleu azur du Ciel de l’Ile de France, comme des vassaux du Roi des Cieux.

 

 

 

Venez croyants orthodoxes des terres russ’ et franques, vénérer la nouvelle protectrice Sainte Anne de Kiev reine de France, qui accueille avec compassion  son autre peuple comme elle venue d’Ukraine.

 

 

 

Venez croyants orthodoxes des terres russ’ et franques, vénérer l’édificatrice d’églises et de monastères, Saint Anne de Kiev reine de France,  l’inlassable architecte des projets divins sur la douce  terre de France, afin que dans son Eglise nous rendions gloire à la Trinité Sainte,  Père, Fils et au Saint Esprit.

 

 

 

Venez croyants orthodoxes des terres russ’ et franques, vénérer celle qui pour protéger la dynastie du lys d’or  qui sortait de son sein, renonça au silence qu’elle chérissait en s’offrant en silence comme une nouvelle Judith en sacrifice au méchant  Holopherme.                    

 

 

 

Gloire au Père et au Fils et au Saint  Esprit

 

 

 

Venez les exilés et les déracinés des vastes terre russ’ réfugiés en cette douce terre de France, accueillir avec vos chants celle qui vous accueille en son nouveau royaume,  Sainte Anne de Kiev reine de France qui comme vous renonça à sa chère patrie de Kiev pour se revêtir de la couronne de France et de devenir la protectrice inlassable de ses deux peuples kieviens et Francs.

 

 

 

Maintenant et toujours et au siècle des siècles amin.

 

 

 

Exaltons par nos chants la mémoire bénie de Sainte Anne de Kiev reine de France l’ornement en terre de France  des souveraines Orthodoxes, celle   qui rassemble en un seul troupeau ses deux peuples kieviens et Francs dans leurs inlassables louanges  à la Trinité Sainte. Amin 

 

 

 Résultat de recherche d'images pour "lys royal"

 

Fresque de la cathédrale Sainte-Sophie de Kiev représentant les filles de Iaroslav le Sage, prince de Kiev. 
Anne est  la troisième en partant de la gauche.



20/03/2017
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 47 autres membres